Le Magazine Anglican : retour sur l’été 2017

Émission de septembre 2017

Pour écouter l’émission cliquer sur : http://frequenceprotestante.com/emission/magazine-anglican

L’église mémoriale du Général Lee à Lexington, en Virginie a été débaptisée en septembre. Elle a retrouvé son nom d’origine de Grace Church. C’est la conséquence des affrontements meurtriers de Charlottesville qui ont marqué l’été 2017 aux États-Unis.

Le Magazine Anglican a retenu cet épisode dramatique pour son émission de rentrée qui nous fait revivre les moments graves ou joyeux qui ont émaillé l’été des anglicans.

À l’origine des affrontements de Charlottesville, la décision, d’une part d’enlever la statue du général Lee, général en chef de l’armée des états confédérés du Sud, lors de la guerre de sécession et d’autre part de changer le nom du parc de Charlottesville appelé jusque-là parc Lee.

Des heurts violents ont éclaté entre des groupes d’extrême droite, suprémacistes (qui militent en faveur de la supériorité des blancs), néo-nazis et Ku Klux Klan et des contre-manifestants antiracistes. Ils se sont soldés par la mort d’une jeune fille (délibérément fauchée par un conducteur d’extrême droite) et une quinzaine de blessés du côté des antiracistes.

Depuis 2015, le « Vestry » de l’église, aujourd’hui dénommée Grace Church, réfléchissait à un possible changement de nom, mais se heurtait à la difficulté que Lee avait été membre de l’église pendant cinq ans après la guerre de sécession et que sa réputation en tant que chrétien est inattaquable.

Cette réflexion allait de pair avec une résolution de la Convention Générale de l’Église épiscopale en 2015 pour retirer le drapeau Confédéré des églises.  Selon les termes de la résolution, cet emblème de la guerre civile était en contradiction avec la promesse de fidélité à l’amour et la réconciliation prônés par Jésus-Christ.

Une décision prise début septembre à la Cathédrale nationale de Washington a peut-être servi d’exemple.

Après avoir retiré, en 2015, la représentation du drapeau Confédéré sur ses vitraux, le Doyen et le Chapitre ont décidé le 6 septembre de retirer les vitraux représentant les deux généraux Confédérés, Lee et Jackson.

La décision a été hâtée par les événements de Charlottesville, car la Cathédrale n’en était qu‘à la moitié d’un processus de discernement qui devait durer deux ans.

Ce processus invitait la communauté paroissiale à réfléchir à : la justice raciale, l’héritage de l’esclavage et comment répondre à l’appel de Dieu au XXIe siècle.

Il dépassait donc le simple cas des vitraux ou plutôt les remettait dans le contexte social et spirituel actuel pour se poser la question : est-ce que ces vitaux installés en 1953, ont encore aujourd’hui leur place dans ce qui est le « home » spirituel de la nation.

Autre événement marquant de l’été pour les épiscopaliens, retenu par le Magazine Anglican, pour son émission de rentrée : la sortie en salles aux États-Unis, le 25 août, du film All Saints (Toussaint). Le scénario reprend l’histoire vraie de cette église qui allait fermer, faute de paroissiens.

C’est son nouveau recteur Michael Spurlock, nouvellement ordonné, qui était chargé de fermer l’église. Lorsque un groupe de réfugiés Karènes de Birmanie se présente à l’église, le père Michael va se sentir investi d’une nouvelle mission.

Membres de l’église anglicane de Birmanie avant d’émigrer aux Etats-Unis et conduits par leur leader Ye Win, ils viennent demander de l’aide à l’église épiscopale Toussaint, en proposant de cultiver les terres de l’église.

Le prêtre et les paroissiens vont accéder à cette demande, les produits agricoles seront vendus et généreront des revenus, puis de nouveaux services seront développés : le rêve américain à la dimension d’une paroisse. Un rêve qui est devenu réalité depuis, puisque, l’église compte aujourd’hui 300 paroissiens. Un bel exemple de la façon d’accueillir l’étranger.

Outre ces deux événements qui ont marqué l’été des épiscopaliens, le Magazine Anglican passe en revue, l’actualité estivale des anglicans sur le continent européen et dans la communion anglicane.

Pour écouter l’émission cliquer sur : http://frequenceprotestante.com/emission/magazine-anglican

Le Magazine Anglican est diffusé, le 4e samedi du mois, à l’antenne parisienne de Fréquence Protestante. Via la radio numérique, chaque émission est accessible pendant six mois, aux auditeurs francophones d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie.

Animé depuis 2012, par Laurence Moachon, paroissienne de la Cathédrale de la Sainte Trinité à Paris, le Magazine Anglican a pour objectif de mieux faire connaître la tradition anglicane / épiscopale.

Speak Your Mind

*

Full names required. Read our Comment Policy. General comments and suggestions about Episcopal News Service, as well as reports of commenting misconduct, can be e-mailed to news@episcopalchurch.org.