Le Conseil exécutif commence à se préoccuper de la Convention générale de l’an prochain

[Episcopal News Service – San Juan (Porto Rico)] Le Conseil exécutif de l’Église épiscopale vient de passer trois jours ici pour réunion historique, marquée par la convivialité et la détente, au cours de laquelle les membres ont pris comme ligne de mire la prochaine Convention générale, dans tout juste un an.

C’était la première fois que le Conseil se réunissait dans un diocèse de la Province IX depuis février 2008 et c’est sans doute la toute première réunion à Porto Rico. L’Évêque Primat Michael Curry a déclaré lors d’une conférence de presse le 11 juin, après la réunion, qu’il était important que le Conseil soit venu dans ce territoire américain « alors que Porto Rico est en proie à de grandes difficultés et cherche à discerner son avenir ».

Les Portoricains votaient ce jour-là pour devenir le 51e  État du pays. Le scrutin était controversé et a attiré le nombre le plus faible de votants depuis 1967. La plupart des observateurs disent que le Congrès des États-Unis qui est contrôlé par les Républicains n’accèdera jamais à la demande des Portoricains, en partie parce que le territoire penche vers le Parti démocrate.

L’économie de Porto Rico est en récession depuis près d’une décennie, un grand nombre de résidents vivent dans la pauvreté et le mois dernier le territoire s’est vu contraint à la plus grande faillite du marché obligataire municipal de toute l’histoire des États-Unis. Cette faillite a détruit l’épargne de nombreux portoricains. La majorité des résidents sont irrités par le fait qu’ils payent intégralement pour Medicare, Medicaid et la Sécurité sociale mais qu’ils ne peuvent toucher que peu de prestations comparé aux autres citoyens des États-Unis, prestations qui sont à présent frappées par des réductions de la part de l’Administration Trump.

Michael Curry a déclaré que le diocèse est « sérieux lorsqu’il se dit être un instrument » capable de combler les lacunes pour faire face aux besoins en services médicaux et sociaux ».

Alors que le Conseil exécutif se prépare à la 79e réunion de la Convention générale du 5 au 13 juillet de l’an prochain à Austin (État du Texas), le budget global de l’église retient beaucoup l’attention. Son Comité permanent conjoint Finances pour la mission (FFM) élabore le budget prévisionnel qui sera soumis à l’approbation de l’ensemble du Conseil. Selon la Règle conjointe II.10.c.ii (page 227 ici), le Conseil doit remettre le budget prévisionnel au Comité permanent conjoint Programme, Budget et Finance (PB&F) au plus tard quatre mois avant le début de la convention (essentiellement au plus tard en février de l’année de la convention). Le Conseil a deux autres réunions avant la date limite, du 18 au 21 octobre et du 22 au 24 janvier.

Le comité FFM a passé la majeure partie de la réunion de Porto Rico à continuer de trier les grandes quantités d’informations reçues lors des premières étapes du processus budgétaire qui ont été consacrées à une étude sans précédent du fonctionnement et du financement de la mission et du ministère au niveau de toute l’Église. Le comité s’est également réuni de son côté mi-mai, une démarche peu commune de la part de l’un des comités du Conseil et prévoit d’autres réunions dans les mois à venir.

« Nous soumettrons à votre examen un budget préliminaire dans un avenir proche », a déclaré Tess Judge, la présidente du FFM, le 11 juin à l’ensemble du Conseil.

Lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion, la révérende Gay Clark Jennings, présidente de la Chambre des députés, a fait l’éloge du processus budgétaire jusqu’à présent. « J’ai vu des processus budgétaires controversés, difficiles, pénibles, épuisants », se remémore-t-elle de son temps passé au conseil. Le « travail budgétaire est dur, en particulier lorsqu’une organisation a d’un côté de grands rêves et de l’autre de fortes contraintes concernant le montant des fonds » disponibles.

« Cette fois-ci, c’est un partenariat entre PB&F, le Conseil exécutif, le personnel de l’église tout entière et les dirigeants », poursuit-elle.

Gay Jennings reconnait qu’il y a quelques inconnues dans le processus pour l’instant « mais l’ambiance n’est pas tendue, c’est vraiment très créatif ».

Article complet en anglais.

Speak Your Mind

*

Full names required. Read our Comment Policy. General comments and suggestions about Episcopal News Service, as well as reports of commenting misconduct, can be e-mailed to news@episcopalchurch.org.