Jennifer Baskerville-Burrows devient la onzième évêque d’Indianapolis et la première femme noire à la tête d’un diocèse de l’Église épiscopale

L’évêque Jennifer Baskerville-Burrows salue la congrégation lors de sa consécration, sous le regard de l’évêque Barbara Harris, au centre, et de l’évêque Catherine Waynick, à gauche, regardent. Photo : Meghan McConnell

[Diocèse d’Indianapolis] La révérende Jennifer Baskerville-Burrows a, le 29 avril, été ordonnée et consacrée onzième évêque d’Indianapolis , faisant d’elle la première femme noire à diriger un diocèse de toute l’histoire de l’Église épiscopale et la première femme à succéder à une autre femme en tant qu’évêque diocésaine.

L’Évêque Primat Michael Curry a dirigé la cérémonie en tant que consécrateur principal et était accompagné par plus de quarante évêques de toute l’église. Près de 1 400 fidèles ont participé au service qui s’est déroulé dans le Clowes Hall sur le campus de Butler University. Jeffrey D. Lee du diocèse de Chicago a  prêché. Depuis 2012 jusqu’à son élection en tant qu’évêque, Jennifer Baskerville-Burrows a fait partie du personnel de Jeffrey Lee entant que directrice du réseautage du diocèse de Chicago.

« Indianapolis, vous avez appelé un pasteur fort, aimant et avisé à devenir votre évêque », a déclaré Jeffrey Lee, dans son sermon, interrompu à plusieurs reprises par les applaudissements. « Elle vous aimera, vous mettra au défi, vous dira la vérité comme elle la voit et vous invitera à lui dire comment vous, vous la voyez. Elle priera avec vous à tout moment et s’occupera de vous sans entraver vos propres actions. Elle vous fera découvrir votre pouvoir. Elle dirigera. Comptez-y ».

Parmi les co-consécrateurs se trouvaient Barbara Harris, première femme évêque de la Communion anglicane. Avant la consécration, Jennifer Baskerville-Burrows a confié à l’Indianapolis Star : « la première chose qui me vient à l’esprit est combien je suis reconnaissante envers les femmes qui m’ont précédée. Barbara Harris sera là à ma consécration et lorsque je pense à ce qu’elle a fait pour moi et comment j’ai même rencontré des petites filles qui disaient : « Oh mon dieu. Peut-être un jour entendrais-je un tel appel ?’ Tout est dit ».

L’évêque Catherine Waynick remet la crosse à l’évêque Jennifer Baskerville-Burrows. Lors de la consécration de samedi, c’était la première fois de l’histoire de l’Église épiscopale qu’une femme évêque a transmis le pouvoir à une autre femme évêque. Photo : Meghan McConnell

Barbara Harris a en 2003 pris sa retraite d’évêque suffragant du Massachusetts et a été remplacée par Gayle Harris (sans relation de famille), également consécratrice de Jennifer Baskerville-Burrows. Les autres consécrateurs principaux étaient l’évêque Catherine Waynick (sa prédécesseure), Douglas Sparks, évêque du Nord de l’Indiana, Robert Wright, évêque d’Atlanta et William Gafkjen, évêque du Synode américain d’Indiana-Kentucky de l’Église évangélique luthérienne.

L’ordre de service de la cérémonie d’ordination et de consécration se trouve ici.

Elle a été installée le lendemain dans la cathédrale Christ Church d’Indianapolis.

Jennifer Baskerville-Burrows a été élue en octobre par le clergé et les leaders laïcs du diocèse de l’Église épiscopale d’Indianapolis pour diriger 48 congrégations qui comprennent près de 10 000 épiscopaliens du centre et du sud de l’Indiana. Elle succède à Catherine Waynick, qui a dirigé le diocèse d’Indianapolis pendant 20 ans et était l’une des premières femmes évêques de l’Église épiscopale.

« Situé au carrefour de l’Amérique, ce diocèse s’est donné une mission spéciale pour apporter guérison, espoir et amour dans un monde trop souvent craintif, blessé et divisé », a déclaré Jennifer Baskerville-Burrows avant son élection. « Je vois le diocèse d’Indianapolis comme une communauté d’espoir inclusive portant la lumière de Jésus-Christ dans le centre et le sud de l’Indiana et dans le monde ».

Avant de travailler à Chicago, Jennifer Baskerville-Burrows était rectrice de Grace Episcopal Church à Syracuse (État de New York) et également aumônier épiscopal à Syracuse University. Elle a obtenu une licence à Smith College, une maîtrise du programme Historic preservation planning de l’université Cornell et une maîtrise en théologie à Church Divinity School of the Pacific. Elle et son mari, Harrison, se sont rencontrés lors de son ordination à la prêtrise en 1998 et se sont mariés en 2003. Ils ont un fils, Timothy, âgé de six ans qui est en maternelle à St. Richard’s Episcopal School à Indianapolis.

Comments

  1. Ernso Medelus says:

    Bonjou mwen kontan anpil pou paske se yon fi nwa ki okipe grad sa jodi a

Speak Your Mind

*

Full names required. Read our Comment Policy. General comments and suggestions about Episcopal News Service, as well as reports of commenting misconduct, can be e-mailed to news@episcopalchurch.org.