Le Magazine anglican : veillée de Noël des deux côtés de l’Atlantique

Émission de décembre

Pour écouter l’émission cliquer sur : Fréquence Protestante

Depuis la Cathédrale d’Halifax, en Nouvelle Écosse, jusqu’au château de Stirling dans la vieille Écosse, le Magazine Anglican nous convie à une veillée de Noël pleine de surprises. À écouter: les chœurs les plus réputés des églises anglicanes/épiscopales des deux côtés de l’Atlantique, mais aussi des interprètes inattendus !

En compagnie de John Crothers, spécialiste de la musique anglicane et président de la Royal School of Church Music pour la France, la Magazine Anglican nous fait découvrir une douzaine de “Carols” pour la veillée de Noël.

Comme le veut la tradition la veillée commence à Bethléem. Les choristes du King’s college d’Halifax interprètent : « the little road to Bethleem » (la petite route vers Bethléem), un Carol composé en 1920, par Michael Head.

Toujours sur le continent américain, mais du côté États-Unis, le Magazine Anglican nous transporte à New York dans la cathédrale épiscopale St John the divine (St Jean, évangéliste). Le service de Noël commence par une procession à la lueur des cierges. Un début éblouissant avec le Trisagion, duo étonnant d’orgue et d’invocations a capella.

De l’autre côté de l’Atlantique, la veillée se poursuit au Royaume-Uni. D’abord avec le chœur du King’s College de Cambridge. Les choristes sont mondialement connus, grâce à la diffusion des Carols par la BBC. Ils interprètent un Noël inédit : out of your sleep (réveillez-vous). La rencontre osée d’un texte du XVIe siècle et d’une musique influencée par le sérialisme de Pierre Boulez et le jazz.

En Angleterre toujours, un témoignage insolite sur le « change ringing », cette façon unique de sonner les cloches. Nous entendrons celles de la cathédrale de Gloucester où les touristes se pressent aujourd’hui pour voir les lieux où furent tournées les scènes du film Harry Potter.

Puis, la veillée se poursuit au Pays de Galles avec la tradition galloise du « plygain », un service de Noël qui se déroule entre 3 heures et 6 heures du matin ; et ensuite à Belfast en Irlande du Nord avec une mélodie nouvelle de Philip Prosser pour un Carol enregistré à l’église anglicane St. George, suivi du Wexford Carol de Philip Stopford, à la Cathédrale Saint Anne.

Enfin en Écosse où nous attend Sir Roderick David Stewart. En fait, le chanteur de rock britannique, Rod Stewart aux 100 millions d’albums. Il interprète Silent night.

Une étape à Paris, avant de retraverser l’Atlantique. Le chœur de la Cathédrale épiscopale de Paris interprète « Comfort, Comfort », un Carol qui reprend les paroles d’Isaïe (réconfortez mon peuple), aux sonorités très françaises. C’est à Claude Goudimel, compositeur français du XVIe siècle que l’on doit la version polyphonique.

Encore des sonorités françaises, cette fois-ci en provenance de San Francisco : « O holy night » (O, sainte nuit), la version anglaise du cantique de Noël français « Minuit Chrétiens », d’Adolphe Adam.

Au final de ce Magazine Anglican, consacré à la veillée de Noël des deux côtés de l’Atlantique, l’interprétation magistrale du prélude en G Major BWV 541 de Jean Sébastien Bach à l’orgue de l’église épiscopale Saint Luke d’Atlanta aux États-Unis.

Pour écouter l’émission cliquer sur :

Fréquence Protestante

Le Magazine Anglican est diffusé, le 4e samedi du mois, à l’antenne parisienne de Fréquence Protestante. Via la radio numérique, chaque émission est accessible pendant six mois, aux auditeurs francophones d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie.

Animé depuis 2012, par Laurence Moachon, paroissienne de la Cathédrale de la Sainte Trinité à Paris, le Magazine Anglican a pour objectif de mieux faire connaître la tradition anglicane / épiscopale.

Speak Your Mind

*

Full names required. Read our Comment Policy. General comments and suggestions about Episcopal News Service, as well as reports of commenting misconduct, can be e-mailed to news@episcopalchurch.org.